Le souffle du temps (Ayin)

Présentée dans le cadre d’une installation interactive :
cette vidéo, « le souffle du temps (Ayin*)» est, dans le cadre de cette interactivité, une œuvre collective car elle demande une implication de chaque spectateur pour la faire exister. Fragilité de la mémoire, fragilité des images : dans la texture d’un brouillard, chacun pourra jouer avec le moment même où la forme se défait et devient méconnaissable pour redevenir brouillard : disparition nécessaire pour la puissance de la réapparition. Ainsi se crée une tension entre présence et absence, tension à l’œuvre dans l’idée même de mémoire (à laquelle renvoie la notion de patrimoine).
Sans cette interactivité, le « souffle du temps (Ayin)» est aussi une déambulation poétique dans un moulin où, par un collage expressionniste, l’encre jaillit des rouages pour se faire lettre.C’est un voyage dans l’écriture, où les 4 éléments (Eau, Feu, Terre, Air) s’enchaînent dans la logique d’un ordre de mutation.

Images, réalisation et montage : Isabelle Bonté
Son : Luc Martinez – Isabelle Bonté
En co-production avec le Cube/Art3000 / Issy-les-Moulinaux
Commande de la ville de L’Haÿ-les-Roses pour les Journées du Patrimoine, les 19, 20 et 21 Sept. 2008

Présentée dans le cadre d’une installation interactive :
cette vidéo, « le souffle du temps (Ayin*)» est, dans le cadre de cette interactivité, une œuvre collective car elle demande une implication de chaque spectateur pour la faire exister. Fragilité de la mémoire, fragilité des images : dans la texture d’un brouillard, chacun pourra jouer avec le moment même où la forme se défait et devient méconnaissable pour redevenir brouillard : disparition nécessaire pour la puissance de la réapparition. Ainsi se crée une tension entre présence et absence, tension à l’œuvre dans l’idée même de mémoire (à laquelle renvoie la notion de patrimoine).
Sans cette interactivité, le « souffle du temps (Ayin)» est aussi une déambulation poétique dans un moulin où, par un collage expressionniste, l’encre jaillit des rouages pour se faire lettre.C’est un voyage dans l’écriture, où les 4 éléments (Eau, Feu, Terre, Air) s’enchaînent dans la logique d’un ordre de mutation.

Images, réalisation et montage : Isabelle Bonté
Son : Luc Martinez – Isabelle Bonté
En co-production avec le Cube/Art3000 / Issy-les-Moulinaux
Commande de la ville de L’Haÿ-les-Roses pour les Journées du Patrimoine, les 19, 20 et 21 Sept. 2008